Les anges musiciens – Serpent

Hélène BRUN (textes) et Jean-Paul VOILLIOT (photos)

Rosace ouest (Vitrail 135)
Ange avec un serpent (Rosace ouest n° 16)

• Le serpent est un instrument à vent grave de la famille des cuivres. En forme d’un S, ce qui lui vaut son nom, il est percé de six trous.

Selon l’Abbé Lebeuf (in  « Mémoires concernant l’Histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre »  1743) le serpent aurait été inventé par un chanoine de la cathédrale d’Auxerre, Edme Guillaume en 1590. Mais comme l’auteur ne cite aucune source, l’origine de l’instrument est difficile à préciser. Il était voué au soutien des formations vocales religieuses et dans les églises il accompagnait  le chant liturgique et amplifiait la voix humaine. A partir de 1830 il fut remplacé par d’autres instruments, en particulier par l’orgue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s