Les anges musiciens – Rebec

Hélène BRUN (textes) et Jean-Paul VOILLIOT (photos)

Vitrail 41, chapelle de Saint-Sébastien

• Le rebec est un instrument formé d’une caisse oblongue munie de trois cordes frottées par un archet. Il est tenu contre la poitrine ou sur l’épaule et présentait quatre tailles et accords différents pour jouer le répertoire polyphonique.

Anges avec un rebec (Vitrail 41)

Il fut importé d’Orient par les Maures en Espagne et par les Croisés et descend du « rebab » arabe. Très en vogue aux XIV et XVI° siècle il était utilisé aussi bien par les ménestrels ambulants que par les musiciens des cours seigneuriales (cour de Lorraine) ou royale (cour de François I). Il est très souvent reproduit sur des manuscrits, des monuments ou des tableaux comme celui de Taddéo Gaddi, élève de Giotto, représentant la décapitation de saint Jean-Baptiste (musée du Louvre).

A la fin du XVI°, concurrencé par les vièles puis les violes, il cessa d’être employé dans les cours et ne fut plus guère usité que dans la musique populaire.

2 réflexions au sujet de « Les anges musiciens – Rebec »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s